Conseil d’administration – 27 juin 2016

  • 39 membres sont à ce jour de leurs cotisations 2016 (manquent 2 cotisations).
  • Carte ICOM : Suite au refus de notre demande d’adhésion à l’ICOM France, les scénographes et muséographes estiment qu’ils sont cependant à leur place en tant que membres associés (et non actifs), le critère étant le lien physique, et non intellectuel, à l’œuvre : déni de notre métier.2 pistes sont encore envisageables :
    • Participer aux commissions: la Commission Architecture et muséographie n’est représentée par aucun membre de l’ICOM : si les muséographes s’occupent de cette commission, un passage en membres actifs serait éventuellement envisageable.
    • Solliciter l’ICOM international, via Anne-Catherine Robert-Hauglustaine, secrétaire générale de l’ICOM (ALV la suit sur sa page FB), au vu du fossé entre les déclarations ICOM France et international.

    Mais le jeu en vaut-il la chandelle ? Face au rejet de l’ICOM, ne vaut-il pas mieux se concentrer sur d’autres sujets et travailler à la reconnaissance de notre métier par d’autres biais ?

  • Le groupe de travail en charge des « bonnes pratiques » propose :
    • de s’inspirer du guide de bonnes pratiques à destination des commanditaires mis en ligne par le Géfil. Il traite du sujet depuis le lancement de la consultation jusqu’à la sélection du candidat. Il est synthétique et va à l’essentiel.
    • d’ajouter un chapitre « comment travailler avec une équipe de muséographie »
    • comme dans le guide du Gefil, nous y proposerons des documents « modèles » (règlement de consultation et CCTP références). C’est aussi une façon de valoriser les bons élèves. Il est décidé de ne pas évacuer les pièces administratives, afin de palier à a confusion souvent présente concernant les pièces administratives. Au lieu de se référer à tout un tas de textes, on se place du point de vue de l’utilisateur.
  • Un projet de « clip » (vidéo ou infographie) pour communiquer sur notre métier est à l’étude depuis plus d’un an, il est proposé de ne plus perdre de temps et de le lancer en priorité. Un autre projet d’interviews vidéos des muséographes en différentes situation de travail reste encore à approfondir et n’est pas jugé prioritaire pour cette année.
    • Suite à une première rencontre avec une illustratrice, il apparaît que nous recherchons quelque chose de plus infographique, plus pictographique (cf guides Ted-ex).
    • On consulte des illustrateurs, infographistes dès que possible.
  • Boîtes à outil : à jour, malgré l’absence de référent. Libre à chacun de demander des contacts et demander à Zoé V. de le mettre en forme sur le site.
  • Twitter : lien de créé entre Facebook et Twitter : nos post Facebook apparaissent automatiquement sur Twitter. Cependant, la mise en forme étant particulièrement laide, ce lien est à supprimer. 97 abonnés Twitter, c’est bien, en progression, mais il faut y aller plus souvent.
  • Fiche métier (pdf sur le site) : la fiche métier restera sur le site, même après la mise en ligne du clip sur le métier. Ce sont des informations similaires, mais les supports différents correspondent à des besoins et des utilisations différents : un clip pour attirer l’attention, un document imprimable à étudier tranquillement. Cependant, le clip et la fiche métier doivent être faits en concertation.
  • Groupe « visites d’expos » : en veille. Des membres souhaitent-ils y prendre part ? Proposition visite du mémorial des martyrs de la déportation, architecte Georges-Henri Pingusson, dont la rénovation et une nouvelle muséographie et scénographie ont étés inaugurés en avril 2016.

Prochain CA en septembre ou octobre 2016.